Informations

2: Systèmes environnementaux - Biologie

2: Systèmes environnementaux - Biologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • 2.1 : Matière
    À son niveau le plus fondamental, la vie est faite de matière. La matière est quelque chose qui occupe l'espace et a une masse. Toute matière est composée d'éléments, de substances qui ne peuvent pas être décomposées ou transformées chimiquement en d'autres substances. Chaque élément est composé d'atomes, chacun avec un nombre constant de protons et des propriétés uniques. Au total, 118 éléments ont été définis ; cependant, seulement 92 se produisent naturellement et moins de 30 se trouvent dans les cellules vivantes.
  • 2.2 : Énergie
    Pratiquement toutes les tâches effectuées par les organismes vivants nécessitent de l'énergie. Les nutriments et autres molécules sont importés dans la cellule pour répondre à ces besoins énergétiques. Par exemple, l'énergie est nécessaire pour la synthèse et la décomposition des molécules, ainsi que pour le transport des molécules dans et hors des cellules. De plus, des processus tels que l'ingestion et la décomposition des aliments, l'exportation de déchets et de toxines et le mouvement de la cellule nécessitent tous de l'énergie.
  • 2.3 : Eau
    Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les scientifiques passent du temps à chercher de l'eau sur d'autres planètes ? C'est parce que l'eau est essentielle à la vie ; même des traces infimes sur une autre planète peuvent indiquer que la vie a pu ou a existé sur cette planète. L'eau est l'une des molécules les plus abondantes dans les cellules vivantes et la plus essentielle à la vie telle que nous la connaissons. Environ 60 à 70 pour cent de votre corps est constitué d'eau. Sans elle, la vie n'existerait tout simplement pas.
  • 2.4 : Molécules biologiques
    Il existe quatre grandes classes de macromolécules biologiques (glucides, lipides, protéines et acides nucléiques), et chacune est un composant important de la cellule et remplit un large éventail de fonctions. Combinées, ces molécules constituent la majorité de la masse d'une cellule. Les macromolécules biologiques sont organiques, c'est-à-dire qu'elles contiennent du carbone (à quelques exceptions près, comme le dioxyde de carbone).
  • 2.5 : Une cellule est la plus petite unité de vie
    L'atome est l'unité la plus petite et la plus fondamentale de la matière. Les atomes se combinent pour former des molécules, qui sont des structures chimiques constituées d'au moins deux atomes maintenus ensemble par une liaison chimique. Chez les plantes, les animaux et de nombreux autres types d'organismes, les molécules se réunissent de manière spécifique pour créer des structures appelées organites. Les organites sont de petites structures qui existent dans les cellules et remplissent des fonctions spécialisées. Comme discuté plus en détail ci-dessous, tous les êtres vivants sont constitués d'une ou plusieurs cellules
  • 2.6 : L'énergie pénètre dans les écosystèmes par la photosynthèse
    L'atome est l'unité la plus petite et la plus fondamentale de la matière. Il est constitué d'un noyau entouré d'électrons. Les organites sont de petites structures qui existent dans les cellules et remplissent des fonctions spécialisées.
  • 2.7 : Flux d'énergie à travers les écosystèmes
  • 2.8 : Cycles biogéochimiques

SIO 123, Biologie des systèmes environnementaux, liste de lecture automne 2014

Brown MV, Lauro FM, DeMaere MZ, Muir L, Wilkins D, Thomas T, Riddle MJ, Fuhrman JA, Andrews-Pfannkoch C, Hoffman JM et al. 2012. Biogéographie globale des bactéries marines SAR11. Biologie des systèmes moléculaires 8: 595.

Bryant JA, Stewart FJ, Eppley JM, DeLong EF. 2012. La diversité phylogénétique et des traits de la communauté microbienne diminue avec la profondeur dans une zone de minimum d'oxygène marin. Écologie 93(7): 1659-1673.

Ghiglione JF, Galand PE, Pommier T, Pedros-Alio C, Maas EW, Bakker K, Bertilson S, Kirchmanj DL, Lovejoy C, Yager PL et al. 2012. Biogéographie de pôle à pôle des communautés bactériennes marines de surface et profondes. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 109(43): 17633-17638.

Hanson CA, Fuhrman JA, Horner-Devine MC, Martiny JB. 2012. Au-delà des modèles biogéographiques : processus façonnant le paysage microbien. Revues nature Microbiologie 10(7): 497-506.

Ladau J, Sharpton TJ, Finucane MM, Jospin G, Kembel SW, O&8217Dwyer J, Koeppel AF, Green JL, Pollard KS. 2013. La diversité bactérienne marine mondiale culmine aux hautes latitudes en hiver. La revue ISME 7(9): 1669-1677.

Wilkins D, van Sebille E, Rintoul SR, Lauro FM, Cavicchioli R. 2013. L'advection façonne les assemblages microbiens de l'océan Austral indépendamment des effets de la distance et de l'environnement. Communication nature 4: 2457.

SAR11 (bactéries hétérotrophes)

Carini P, Steindler L, Beszteri S, Giovannoni SJ. 2013. Besoins en nutriments pour la croissance de l'oligotrophe extrême ‘Candidatus Pelagibacter ubique’ HTCC1062 sur un milieu défini. La revue ISME 7(3): 592-602.

Carlson CA, Morris R, Parsons R, Treusch AH, Giovannoni SJ, Vergin K. 2009. Dynamique saisonnière des populations SAR11 dans les zones euphotiques et mésopélagiques du nord-ouest de la mer des Sargasses. La revue ISME 3(3): 283-295.

Giovannoni SJ, Cameron Thrash J, Temperton B. 2014. Implications de la théorie de la rationalisation pour l'écologie microbienne. La revue ISME 8(8): 1553-1565.

Grote J, Thrash JC, Huggett MJ, Landry ZC, Carini P, Giovannoni SJ, Rappe MS. 2012. Rationalisation et conservation du génome central parmi les membres très divergents du clade SAR11. mBio 3(5).

Tripp HJ. 2013. Le métabolisme unique des bactéries aquatiques SAR11. Journal of microbiology (Séoul, Corée) 51(2): 147-153.

Rappé MS. 2013. Stabiliser les fondations de la maison que construit l'omique : la valeur évolutive des isolats cultivés pour la microbiologie marine. Opinion actuelle en microbiologie 16(5): 618-624.

Vergin KL, Beszteri B, Monier A, Thrash JC, Temperton B, Treusch AH, Kilpert F, Worden AZ, Giovannoni SJ. 2013. Dynamique de l'écotype SAR11 à haute résolution sur le site d'étude des séries chronologiques de l'Atlantique des Bermudes par placement phylogénétique de pyroséquences. La revue ISME 7(7): 1322-1332.

Prochlorococcos (et microbes photosynthétiques)

Malmstrom RR, Rodrigue S, Huang KH, Kelly L, Kern SE, Thompson A, Roggensack S, Berube PM, Henn MR, Chisholm SW. 2013. Écologie des clades de Prochlorococcus non cultivés révélée par la génomique unicellulaire et l'analyse biogéographique. La revue ISME 7(1): 184-198.

Kashtan N, Roggensack SE, Rodrigue S, Thompson JW, Biller SJ, Coe A, Ding H, Marttinen P, Malmstrom RR, Stocker R et al. 2014. La génomique unicellulaire révèle des centaines de sous-populations coexistantes dans le Prochlorococcus sauvage. Sciences (New York, NY) 344(6182): 416-420.

Thompson LR, Zeng Q, Kelly L, Huang KH, le chanteur AU, Stubbe J, Chisholm SW. 2011. Gènes métaboliques auxiliaires des phages et redirection du métabolisme du carbone de l'hôte cyanobactérien. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 108(39) : E757-764.

Métagénomique

Ganesh S, Parris DJ, DeLong EF, Stewart FJ. 2014. Analyse métagénomique du picoplancton fractionné par taille dans une zone de minimum d'oxygène marin. La revue ISME 8(1): 187-211.

Rusch DB, Halpern AL, Sutton G, Heidelberg KB, Williamson S, Yooseph S, Wu D, Eisen JA, Hoffman JM, Remington K et al. 2007. L'expédition mondiale d'échantillonnage de l'océan Sorcerer II : de l'Atlantique nord-ouest à l'est du Pacifique tropical. Biologie PLoS 5(3) : e77.

Cheikh CS, Jain S, Dick GJ. 2014. Flexibilité métabolique de l'énigmatique SAR324 révélée par la métagénomique et la métatranscriptomique. Microbiologie environnementale 16(1): 304-317

Yooseph S, Nealson KH, Rusch DB, McCrow JP, Dupont CL, Kim M, Johnson J, Montgomery R, ​​Ferriera S, Beeson K et al. 2010. Adaptation génomique et fonctionnelle chez les procaryotes planctoniques océaniques de surface. La nature 468(7320): 60-66.

Yooseph S, Sutton G, Rusch DB, Halpern AL, Williamson SJ, Remington K, Eisen JA, Heidelberg KB, Manning G, Li W et al. 2007. L'expédition Sorcerer II Global Ocean Sampling : élargir l'univers des familles de protéines. Biologie PLoS 5(3) : e16.

Génomique unicellulaire

Stepanauskas R. 2012. Génomique unicellulaire : un regard individuel sur les microbes. Opinion actuelle en microbiologie 15(5): 613-620.

Swan BK, Martinez-Garcia M, Preston CM, Sczyrba A, Woyke T, Lamy D, Reinthaler T, Poulton NJ, Masland ED, Gomez ML et al. 2011. Potentiel de chimiolithoautotrophie parmi les lignées de bactéries omniprésentes dans l'océan sombre. Sciences (New York, NY) 333(6047): 1296-1300.

Swan BK, Tupper B, Sczyrba A, Lauro FM, Martinez-Garcia M, Gonzalez JM, Luo H, Wright JJ, Landry ZC, Hanson NW et al. 2013. Rationalisation du génome répandue et divergence latitudinale des bactéries planctoniques dans l'océan de surface. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 110(28): 11463-11468.

Yoon HS, Price DC, Stepanauskas R, Rajah VD, Sieracki ME, Wilson WH, Yang EC, Duffy S, Bhattacharya D. 2011. La génomique unicellulaire révèle des interactions entre les organismes chez les protistes marins non cultivés. Sciences (New York, NY) 332(6030): 714-717.

Métatranscriptomique

Gifford SM, Sharma S, Stand M, Moran MA. 2013. Les modèles d'expression révèlent une diversification de niche dans un assemblage microbien marin. La revue ISME 7(2): 281-298.

Gifford SM, Sharma S, Moran MA. 2014. Lier l'activité et la fonction à la dynamique des écosystèmes dans une communauté côtière de bactérioplancton. Frontières en microbiologie 5: 185.

Marchetti A, Schruth DM, Durkin CA, Parker MS, Kodner RB, Berthiaume CT, Morales R, Allen AE, Armbrust EV. 2012. La métatranscriptomique comparative identifie les bases moléculaires des réponses physiologiques du phytoplancton à la disponibilité variable du fer. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 109(6) : E317-325.

Moran MA, Satinsky B, Gifford SM, Luo H, Rivers A, Chan LK, Meng J, Durham BP, Shen C, Varaljay VA et al. 2013. Dimensionnement de la métatranscriptomique. La revue ISME 7(2): 237-243.

Satinsky BM, Crump BC, Smith CB, Sharma S, Zielinski BL, Doherty M, Meng J, Sun S, Medeiros PM, Paul JH et al. 2014. Modèles d'expression génique microspatiale dans le panache du fleuve Amazone. Actes de l'Académie nationale des sciences 111(30): 11085-11090

Bertrand EM, Allen AE, Dupont CL, Norden-Krichmar TM, Bai J, Valas RE, Saito MA. 2012. Influence de la rareté de la cobalamine sur la physiologie moléculaire des diatomées et identification d'une protéine d'acquisition de la cobalamine. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 109(26) : E1762-1771.

Nunn BL, Faux JF, Hippmann AA, Maldonado MT, Harvey HR, Goodlett DR, Boyd PW, Strzepek RF. 2013. La protéomique des diatomées révèle des stratégies d'acclimatation uniques pour atténuer la limitation de Fe. PloS un 8(10) : e75653.

Rosenwasser S, Graff van Creveld S, Schatz D, Malitsky S, Tzfadia O, Aharoni A, Levin Y, Gabashvili A, Feldmesser E, Vardi A. 2014. La cartographie du protéome redox-sensible des diatomées donne un aperçu de la réponse au stress azoté dans le milieu marin. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 111(7): 2740-2745.

Saito MA, Bertrand EM, Dutkiewicz S, Bulygin VV, Moran DM, Monteiro FM, Follows MJ, Valois FW, Waterbury JB. 2011. Conservation du fer par réduction des inventaires de métalloenzymes chez le diazotrophe marin Crocosphaera watsonii. Actes de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique 108(6): 2184-2189.

Saito MA, McIlvin MR, Moran DM, Goepfert TJ, DiTullio GR, Post AF, Lamborg CH. 2014. Stress nutritif multiple au niveau des biomes intersectés de l'océan Pacifique détectés par des biomarqueurs protéiques. Sciences (New York, NY) 345(6201): 1173-1177.

Cycle de l'azote et métabolomique

Bombar D, Heller P, Sanchez-Baracaldo P, Carter BJ, Zehr JP. 2014. La génomique comparative révèle une divergence surprenante de deux souches étroitement apparentées de cyanobactéries UCYN-A non cultivées. La revue ISME 10.1038/ismej.2014.167.

Thompson A, Carter BJ, Turk-Kubo K, Malfatti F, Azam F, Zehr JP. 2014. Diversité génétique de la cyanobactérie unicellulaire fixatrice d'azote UCYN-A et de son hôte prymnesiophyte. Microbiologie environnementale 10.1111/1462-2920.12490.

Thompson AW, Foster RA, Krupke A, Carter BJ, Musat N, Vaulot D, Kuypers MM, Zehr JP. 2012. Cyanobactérie unicellulaire symbiotique avec une algue eucaryote unicellulaire. Sciences (New York, NY) 337(6101): 1546-1550.

Tripp HJ, Bench SR, Turk KA, Foster RA, Desany BA, Niazi F, Affourtit JP, Zehr JP. 2010. Rationalisation métabolique dans une cyanobactérie fixatrice d'azote en haute mer. La nature 464(7285): 90-94.

Hilton JA, Foster RA, Tripp HJ, Carter BJ, Zehr JP, Villareal TA. 2013. Les délétions génomiques perturbent les voies du métabolisme de l'azote d'un symbiote de diatomées cyanobactériennes. Communication nature 4: 1767.

Phytoplancton, Bactéries, Réseaux, Liaisons

Amin SA, Parker MS, Armbrust EV. 2012. Interactions entre diatomées et bactéries. Revues de microbiologie et biologie moléculaire : MMBR 76(3): 667-684.

Buchan A, LeCleir GR, Gulvik CA, Gonzalez JM. 2014. Maîtres recycleurs : caractéristiques et fonctions des bactéries associées aux blooms phytoplanctoniques. Revues nature Microbiologie 12(10): 686-698.

Sher D, Thompson JW, Kashtan N, Croal L, Chisholm SW. 2011. Réponse des écotypes de Prochlorococcus à la co-culture avec diverses bactéries marines. La revue ISME 5(7): 1125-1132.

Steele JA, Countway PD, Xia L, Vigil PD, Beman JM, Kim DY, Chow CE, Sachdeva R, Jones AC, Schwalbach MS et al. 2011. Les réseaux d'associations de bactéries marines, d'archées et de protistes révèlent des liens écologiques. La revue ISME 5(9): 1414-1425.

Teeling H, Fuchs BM, Becher D, Klockow C, Gardebrecht A, Bennke CM, Kassabgy M, Huang S, Mann AJ, Waldmann J et al. 2012. Succession contrôlée par le substrat des populations de bactérioplancton marin induite par une efflorescence phytoplanctonique. Sciences (New York, NY) 336(6081): 608-611.


SCI-6122. Systèmes environnementaux 2

Objectif : Ce cours est le deuxième d'une séquence de deux modules en technologie du bâtiment (6121, 6122) et fait partie du tronc commun en architecture.

Objectif : Poursuivre l'étude des considérations environnementales dans la conception architecturale.

Contenu : Le cours couvrira les systèmes de construction et leurs technologies, y compris les systèmes CVC conventionnels et émergents, les systèmes d'énergie renouvelable et d'autres systèmes de construction actifs. Il introduira également la lumière du jour et l'éclairage électrique dans les bâtiments ainsi que des méthodes manuelles et informatiques pour analyser la conception de la lumière du jour. Le cours couvre également les concepts fondamentaux de l'acoustique et leur application en architecture.

Dans ce cours, les étudiants devront :

– Apprendre les bases des systèmes CVC en architecture et pratiquer la conception schématique de tels systèmes

– Apprendre les principes de base et les applications de l'éclairage naturel et des considérations acoustiques en architecture et

– Continuer à développer une réflexion analytique et créative concernant les questions de durabilité et d'énergie dans la conception des bâtiments.


Systèmes environnementaux et sociétés

En étudiant les systèmes et sociétés environnementales (ES&S), les étudiants auront une perspective cohérente des interrelations entre les systèmes environnementaux et les sociétés, qui leur permettra d'adopter une réponse personnelle éclairée au large éventail de problèmes environnementaux urgents auxquels ils seront inévitablement confrontés. . 

L'approche pédagogique est telle que les étudiants sont autorisés à évaluer les aspects scientifiques, éthiques et socio-politiques des problèmes.

ES&S est l'un des deux cours interdisciplinaires proposés dans le Programme du diplôme, Littérature et interprétation est l'autre cours interdisciplinaire. Parce qu'il s'agit d'un cours interdisciplinaire, les étudiants peuvent étudier ce cours et le faire compter soit comme un cours d'individus et de sociétés, soit comme un cours de sciences, ou les deux. Cela donne aux étudiants la possibilité d'étudier (un) sujet (s) supplémentaire (s) de n'importe quel groupe.

Les étudiants seront en mesure d'étudier ce cours avec succès sans aucune connaissance préalable spécifique de la science ou de la géographie. Cependant, comme le cours vise à favoriser une perspective internationale, une prise de conscience des préoccupations environnementales locales et mondiales et une compréhension des méthodes scientifiques, un cours qui partage ces objectifs serait une bonne préparation.

Pendant le cours, les étudiants étudieront huit sujets différents. Un aspect important du cours ES&S est le travail pratique en laboratoire et/ou sur le terrain.


2: Systèmes environnementaux - Biologie

Le programme de recherche biologique et environnementale (BER) soutient la recherche et les installations scientifiques pour parvenir à une compréhension prédictive des systèmes biologiques, terrestres et environnementaux complexes dans le but de faire progresser la sécurité énergétique et des infrastructures du pays. Le programme cherche à découvrir la biologie sous-jacente des plantes et des microbes lorsqu'ils réagissent et modifient leur environnement. Cette connaissance permet la réingénierie des microbes et des plantes pour l'énergie et d'autres applications. La recherche sur le BER fait également progresser la compréhension des processus dynamiques nécessaires pour modéliser le système terrestre, y compris les processus atmosphériques, des masses terrestres, des océans, de la glace de mer et du sous-sol.

Au cours des trois dernières décennies, le BER a transformé la science biologique et celle du système terrestre. Nous avons aidé à cartographier le génome humain et à jeter les bases de la biotechnologie moderne. Nous avons été les pionniers de la recherche initiale sur la circulation atmosphérique et océanique qui a finalement conduit à des modèles de climat et de système terrestre. Au cours de la dernière décennie, la recherche BER a fait des progrès considérables en biologie sous-tendant la production de biocarburants et de bioproduits à partir de biomasse renouvelable, a été le fer de lance des progrès dans le séquençage du génome et la science génomique, et a renforcé les capacités prédictives des écosystèmes et des modèles à l'échelle mondiale utilisant les ordinateurs les plus rapides du monde.

BER prend en charge trois installations d'utilisateurs du DOE Office of Science, l'installation d'utilisateurs de mesure du rayonnement atmosphérique (ARM), le laboratoire de sciences moléculaires de l'environnement (EMSL) et le Joint Genome Institute (JGI). Ces installations abritent des instruments et des capacités scientifiques de classe mondiale uniques qui sont à la disposition de l'ensemble de la communauté de recherche sur une base concurrentielle d'examen par les pairs. En outre, quatre centres de recherche sur la bioénergie du DOE ont été créés pour poursuivre des recherches innovantes à un stade précoce sur les produits biosourcés, l'énergie propre et les technologies bioénergétiques de nouvelle génération.


Introduction

La relation entre l'environnement extérieur et la santé humaine était reconnue par les sociétés anciennes. Les médecins grecs Alcméon de Croton et Hippocrate sont crédités d'hypothèses liant environnement et santé [1]. À l'époque romaine, on savait qu'une source d'eau potable était nécessaire à la santé humaine, en plus de la construction d'aqueducs pour fournir l'eau potable nécessaire. Les lois romaines concernant la santé publique étaient sévères et strictement appliquées [2]. Les vestiges de l'association entre l'environnement et la maladie survivent à ce jour dans certains des noms associés aux maladies. Le paludisme, par exemple, signifie littéralement « air mauvais », qui a été associé à l'apparition de la maladie. Avec la découverte que les bactéries pouvaient causer des maladies, le Théorie des germes de la maladie a été promulguée, en grande partie à partir des travaux de Lister, Koch et Pasteur [3&# x020136]. La théorie des germes a reconnu les agents infectieux d'origine biologique tels que les bactéries et les virus comme la cause d'une grande partie des maladies humaines, conduisant par la suite à la découverte d'antibiotiques qui contrôlent les bactéries et au développement de nouveaux schémas d'immunisation pour contrôler les maladies virales [6&# x020138]. Avec une meilleure compréhension de la lutte antivectorielle et de l'utilisation d'antibiotiques et de vaccins, la capacité à gérer les maladies s'est accrue et l'environnement a été largement négligé en tant qu'agent causal de la maladie humaine.

Avec l'élucidation de la structure de l'ADN au début des années 1950 et la croissance de la biologie moléculaire, la base génétique des maladies non infectieuses s'est épanouie, et l'accent a été mis sur la génétique en tant que cause de maladies en médecine [9&# x0201312] . En fait, les maladies chroniques pour lesquelles aucune cause spécifique n'était connue étaient largement attribuées à la génétique ou même à de « mauvais gènes » [13].


Classement à l'ESS

Environmental Systems and Societies fait partie de l'IBDP Group 4 Experimental Sciences, ce qui signifie que les travaux des étudiants en ESS sont notés conformément aux directives publiées par l'Organisation du Baccalauréat International (IBO).

Les travaux des étudiants à l'ESS peuvent être classés en 3 grandes catégories : projets en classe et travaux pratiques, évaluations internes et évaluations externes. Chacune de ces catégories est évaluée différemment et compte pour différentes parties des notes des élèves, comme décrit ci-dessous.

Classe et projets pratiques

Cette catégorie regroupe tous les devoirs « réguliers » tels que les devoirs, les projets, les quiz et les tests, que les étudiants rencontrent tout au long de l'année. Tous les travaux de cette catégorie sont notés sur une échelle de 0 à 100 %. Chaque devoir vaut un nombre maximum de points, et le nombre de points obtenus par les étudiants détermine le pourcentage de score qu'ils obtiennent pour ce devoir. Le total des notes obtenues au cours d'un semestre est divisé par les notes possibles pour calculer la note en pourcentage pour le semestre, qui est ensuite comparée aux limites des notes ci-dessous pour déterminer la note du diplôme.

  • 100% – 84% = 7
  • 83% – 70% = 6
  • 69% – 55% = 5
  • 54% – 45% = 4*
  • 44% – 30% = 3
  • 29% – 15% = 2
  • 15% – 0% = 1

Veuillez noter qu'un score de quatre (4) est la note de passage la plus basse en ESS.

Évaluation interne

Les évaluations internes (IA’s) sont les rapports de laboratoire pratiques dans ESS. Les étudiants mèneront une série d'enquêtes tout au long des 6 premiers trimestres du cours ESS. Certaines enquêtes seront conçues par moi, afin que les étudiants n'aient qu'à suivre une procédure, collecter des données et analyser leurs résultats. Une approche plus courante des enquêtes en ESS consistera pour les étudiants à concevoir, réaliser, analyser et évaluer leurs propres enquêtes indépendantes sur un sujet donné. Lorsque ce modèle est utilisé, les étudiants & #8217 AI & #8217s seront évalués selon les 3 critères décrits ci-dessous. Une grille de notation détaillée est présentée ci-dessous, et elle est également disponible en téléchargement ici sous forme de fichier PDF : ESS IA Rubrique. La grille de notation est identique pour toutes les évaluations internes de l'ESS.

Critères d'évaluation pour les évaluations internes dans ESS

  • Planification (PL): Définir le problème, sélectionner et contrôler les variables et développer une méthode de collecte de données
  • Collecte et traitement des données (DCP): Enregistrer les données de manière appropriée, traiter les données correctement et présenter clairement les données traitées
  • Discussion, évaluation et conclusion (DEC): Discuter et examiner les résultats, évaluer les procédures, suggérer des améliorations et parvenir à une conclusion valide étayée par des données

Compétences personnelles en évaluation interne

La note des compétences personnelles tente de mesurer la capacité des étudiants à collaborer efficacement au sein d'une équipe de scientifiques travaillant sur un objectif commun, et elles comptent dans le cadre de l'évaluation interne des systèmes et sociétés environnementaux. Les compétences personnelles sont évaluées juste une fois pendant toute la durée de 2 ans du cours ESS – pendant la semaine ESP de travail sur le terrain, lorsque les étudiants participent au projet du groupe 4. Chaque année, nous, les professeurs de sciences, emmenons des étudiants dans une région de Tanzanie où des recherches dans le monde réel sur des concepts scientifiques peuvent être menées sur le terrain. Les étudiants de l'IBDP se sont rendus dans les montagnes d'Udzungwa et à Zanzibar ces dernières années, mais nous n'avons pas encore déterminé le(s) lieu(x) du cours sur le terrain ESP de cette année. Restez à l'écoute pour d'autres développements concernant cette partie extrêmement importante de l'évaluation interne.

Tout ce qui se trouve dans la composante d'évaluation interne de l'ESS représente 20 % combiné de la note globale d'un étudiant à l'ESS à la fin du cursus de 2 ans !

Évaluation externe

L'évaluation externe est la plus grande partie des notes des élèves de l'ESS et de toutes les sciences du groupe 4 de l'IBDP, d'ailleurs. L'évaluation externe est le grand examen de l'IB, que les élèves passeront en mai de leur dernière année de lycée. L'évaluation externe (EE) représente 80% des élèves’ note globale dans Systèmes et sociétés environnementales ! L'examen IB ESS est structuré comme suit :

  • Papier 1 :
    • 30% de la note finale de l'ESS
    • réponses courtes ou calculs
    • pas de choix multiple
    • 60 minutes + 5 minutes’ temps de lecture
    • 50% de la note finale de l'ESS
    • Section A – questions à réponse courte sur une étude de cas (un ‘Livret de ressources’ est fourni)
    • Section B – choisir 2 des 4 questions à développement
    • pas de choix multiple
    • 120 minutes + 5 minutes’ temps de lecture

    Parce que l'évaluation externe est si importante pour les notes globales des étudiants ESS, tous les tests que je donne tout au long du cours consisteront en de vraies questions IB ESS issues des examens précédents. Les étudiants doivent prévoir de passer au moins un test de style Papier 1 et un test de style Papier 2 chaque trimestre en préparation de l'examen IB ESS. De plus, les étudiants passeront un examen simulé ESS dans le cadre d'un examen simulé


    • Papier 1 : Étude de cas : réponse à une étude de cas inédite (1 heure) – 25 %
    • Papier 2 : Réponses courtes et essais structurés (2 heures) – 50 %
    • Évaluation interne (une enquête individuelle - cours) - 25%

    Le cours Systèmes environnementaux et sociétés fournira aux élèves une large base de connaissances sur de nombreux problèmes socio-écologiques contemporains et historiques urgents auxquels l'humanité est confrontée. Ces connaissances sont utiles dans les carrières qui traitent spécifiquement de la société, telles que le journalisme, la conservation de la nature, l'enseignement et la politique. Les élèves développeront également de nombreuses compétences transférables telles que la prise de parole en public et la présentation, le travail en groupe et la formation et l'expression d'opinions personnelles. Ces compétences les prépareront sans aucun doute à un large éventail de carrières dans la gestion et les affaires. La capacité d'analyser et de raisonner sont les principaux résultats d'apprentissage du cours.


    Autres fichiers et liens

    • APA
    • Standard
    • Harvard
    • Vancouver
    • Auteur
    • BIBTEX
    • SIF

    Résultats de recherche : Contribution à la revue › Article › peer-review

    T2 - Nouvelles approches des anciens problèmes de santé environnementale

    N2 - L'environnement joue un rôle central en tant que déterminant de la santé humaine et la présence de polluants dangereux dans l'environnement est souvent impliquée dans les maladies humaines. Le fait que les polluants causent des maladies humaines est cependant souvent controversé car les données reliant l'exposition aux risques environnementaux et aux maladies humaines ne sont pas bien définies, à l'exception de certains cancers et syndromes tels que l'asthme. Comprendre la nature complexe des interactions homme-environnement et le rôle qu'elles jouent dans la détermination de l'état de la santé humaine est l'un des problèmes les plus impérieux de la santé publique. Nous sommes de plus en plus conscients que l'approche réductionniste promulguée par les méthodes actuelles n'a pas apporté et n'apportera pas de réponses aux grandes questions de l'analyse des risques pour la santé des populations. Si des applications substantielles des interactions environnement-gène doivent être faites, il est important de passer à une approche au niveau des systèmes, afin de tirer parti des progrès de l'épidémiologie et de la génomique moléculaire. La biologie des systèmes est l'intégration de la génomique, de la transcriptomique, de la protéomique et de la métabolomique avec des approches informatiques pour élucider les maladies causées par l'environnement chez l'homme. Nous discutons des applications de la biologie des systèmes environnementaux comme voie de résolution des problèmes de santé environnementale.

    AB - L'environnement joue un rôle central en tant que déterminant de la santé humaine et la présence de polluants dangereux dans l'environnement est souvent impliquée dans les maladies humaines. Le fait que les polluants causent des maladies humaines est cependant souvent controversé car les données reliant l'exposition aux risques environnementaux et aux maladies humaines ne sont pas bien définies, à l'exception de certains cancers et syndromes tels que l'asthme. Comprendre la nature complexe des interactions homme-environnement et le rôle qu'elles jouent dans la détermination de l'état de la santé humaine est l'un des problèmes les plus impérieux de la santé publique. Nous sommes de plus en plus conscients que l'approche réductionniste promulguée par les méthodes actuelles n'a pas apporté et n'apportera pas de réponses aux grandes questions de l'analyse des risques pour la santé des populations. Si des applications substantielles des interactions environnement-gène doivent être faites, il est important de passer à une approche au niveau des systèmes, afin de tirer parti des progrès de l'épidémiologie et de la génomique moléculaire. La biologie des systèmes est l'intégration de la génomique, de la transcriptomique, de la protéomique et de la métabolomique avec des approches informatiques pour élucider les maladies causées par l'environnement chez l'homme. Nous discutons des applications de la biologie des systèmes environnementaux comme voie de résolution des problèmes de santé environnementale.


    2: Systèmes environnementaux - Biologie

    #` ݙcE `8rj Sk5 i.5 W J d endstream endobj 285 0 obj >stream H lUMs 8 W ( DZ % ޙ a !́ h [G R i[mr 16 G T NF 8 U e 5`D uTe , ʆG hi & > /: a q7| k

    =p* 2 'z 9 W b l a ˔Xu Ɯ m >/ColorSpace >/Font >/ProcSet[/PDF /Text/ImageC/ImageI]/ExtGState >>>/Type/Page>> endobj 6 0 obj >stream H Wێ F > Gj!ѼS q M @v-`

    $˒= l!R g 9 # < NQp> S 2D >stream xڴ j 1 _e.ۋv5 m㤡N E ec wm k ߾# ڍ1r W#i sF $ DP G PZ I # h T n v _ @= W n W ̺ ^ կn M i ٶ + .7] ^ rZ ٲ ڏʹj ؽi l >o>, U؍ zց o 0 l endstream endobj 25 0 obj > endobj 26 0 obj > endobj 27 0 obj > endobj 28 0 obj >stream

    Acrobat Distiller 7.0 (Windows)

    Acrobat PDFMaker 7.0 pour Word 2005-06-09T11:38:36-05:00 2005-06-09T11:38:13-05:00 2005-06-09T11:38:36-05:00 uuid:697c1adf-c52e- 45c3-bb22-b5295b181bdf uuid:3c24c6aa-a935-4162-ab73-e1504ec5cdbb 16 application/pdf Titre de l'article en caractères Times 16 pt, gras, avec un interligne de 19 pt, Universitas Basiliensis injustifié

    endstream endobj 29 0 obj > endobj xref 0 267 0000000000 65535 f 0000015303 00000 n 0000015601 00000 n 0000023836 00000 n 0000024687 00000 n 0000035529 00000 n 0000035849 00000 n 0000042673 00000 n 0000043095 00000 n 0000061694 00000 n 000000626559 0000042 00000 n 0000074492 00000 n 0000084047 00000 n 0000084296 00000 n 0000090663 00000 n 0000090707 00000 n 0000090751 00000 n 0000090795 00000 n 0000091016 00000 n 0000091164 00000 n 0000093384 00000 n 0000094316 00000 n n 0000095000085 00000 n 0000009 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000035000 655000 f 65535 f 00000035000 655000 f f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000 000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 f 6553555 f 0000000000 6553555 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000000000055 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 6553535 f 000000 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000000000055 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 000000 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000035000 655000 f 65535 f 00000035000 655000 f f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 000000000 0 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 65535 f 0000000000 65535 f 65535 f 0000000000 f 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000000000055 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 000000 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00 00000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000035000 655000 f 65535 f 00000035000 655000 f f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 00000000000055 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 000000 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 655 35 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f 0000000000 65535 f remorque > startxref 116 %%EOF


    Voir la vidéo: 2 minutes tout compris - Alimentation, santé et environnement (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Sloan

    Ne vous y trompez pas sur ce compte.

  2. Aluin

    marrant))

  3. Jackson

    Bravo, cette magnifique phrase doit être précisément exprès

  4. Nkosi

    Entre nous parlant, je vous recommande de chercher la réponse à votre question sur google.com

  5. Jasontae

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - je me dépêche de travailler. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.



Écrire un message